Bienvenue sur le nouveau site Buisant'âne! Histoire d'un stage
bandeau ane
Location d'âne

Histoire. Récit d'une stagière Hélène MONTBARBON

Une journée à Buisant'âne, en stage.

Stage et formation, découverte de l'âne.
Je vais acquérir une petite ânesse (qui pour l'instant à 7 mois), non pas pour décorer mon jardin mais pour qu'elle m'accompagne dans mes randonnées et plus tard, pour que nous partagions la charge des bagages.

Son éducation sera donc à faire et comme elle, j'ai tout à apprendre.

J'ai lu "Le livre de l'âne" de Jacky DAVEZÉ et Alain RAVENEAU, parcouru des sites… mais il me parait indispensable d'être concret en s'adressant à des personnes qualifiées.

C'est pourquoi je suis allée, en voisine, à Buisant'âne, des questions plein la tête et fort bien accueillie par Florence, Gérard et leurs ânes.
J'ai rencontré des gens très compétents, qui aiment leurs compagnons et ont un fort désir de faire partager leur passion.
La journée est préparée, structurée; déroulement logique: connaissance théorique de l'âne afin de comprendre ses besoins et respecter cet animal sensible. Un petit cours pratique sur les soins élémentaires avant de partir en randonnée, l'apprentissage pour attacher, bâter… l'âne.
Et me voilà impatiente de partir sur les chemins du Beaujolais et de l'Azergues avec en main une partie de carte IGN et d'un circuit détaillé préparé par Florence. Car l'âne n'est pas muni d'un GPS intégré et qu'il est primordial de savoir lire une carte. Cette notion fait donc partie de la formation (succinctement toutefois), tout comme les conseils indispensables à l'intention des randonneurs néophytes.
À ce propos, je trouverais intéressant (et peut-être est-ce possible sur les stages de deux jours), que soient rappelées quelques règles élémentaires aux futurs randonneurs afin d'éviter des erreurs qui peuvent gâcher voire interrompre la belle idée d'un périple pédestre: l'équipement, les chaussures, l'alimentation et surtout l'hydratation, les pauses, la protection solaire et aussi le savoir vivre et respecter la nature…
Car si le randonneur ne peut plus s'assumer, comment assumera t-il l'âne qui l'accompagne ? Car ce que j'ai constaté, c'est que si l'on est soulagé de la charge que porte l'âne, il n'en reste pas moins fatiguant de le conduire et que son pas et sa régularité vous oblige "à suivre".

Stage sur L'âne les licols

Mais avant de partir pour la balade, Florence et Gérard accueillent "les stagiaires" à leur table. Un repas simple et convivial comme j'en ai connu dans les fermes de mes vacances. Et de quoi parle t-on ? Et oui… encore d'eux ; sujets intéressants.
Et voilà l'heure du départ : J'ai apprécié le recul pris par Gérard qui se positionne maintenant en observateur et vérifie que les apprentissages de fin de matinée soient bien compris: aller chercher un âne, l'attacher, lui prodiguer les soins nécessaires, le bâter.
Nous étions deux stagiaires, venus chacun chercher des conseils différents. Tout au long de l'après-midi, Gérard a été très disponible pour répondre à nos questions. J'ai apprécié la méthode pédagogique consistant à laisser faire une "erreur" ou nous laisser quelques instants dans la difficulté afin de mieux nous faire comprendre le bien fondé du comportement à avoir.
Car, bien que je l'ai lu à plusieurs reprises, j'ai constaté de mes propres yeux à quel point l'âne a plus vite compris comment fonctionnait son promeneur que l'inverse… Et il en profite… J'attendais de cette journée les conseils nécessaires afin de commencer l'éducation de Silène (ma petite ânesse) et là encore, tout a été très clair (j'ai du boulot !!!).
Mais jamais, pour éviter de m'affoler par exemple, Florence ou Gérard n'ont essayé de minimiser l'importance de cette longue phase d'apprentissage et je les en remercie. Je sais que je pourrai m'adresser à eux si, comme ce sera probablement le cas, j'ai encore besoin de leurs conseils. Car en professionnels, ils savent que, comme pour un enfant, ces premières années sont déterminantes. Merci encore à eux ! Car malgré les heures de patience qu'il me faudra, je suis revenue de ce stage rassurée et confiante. Et je compte bien leur rendre (fièrement) visite dès que Silène marchera sagement au bout de sa longe.
Si vous êtes tentés d'intégrer des ânes à votre prochaine randonnée et si vous aviez envie de visiter le Pays des Pierres Dorées, Buisant'âne me parait une bonne adresse, digne de confiance.

Hélène MONTBARBON - 69 – Ville sur Jarnioux.
Texte de Hélène MONTBARBON - © Copyright - 2007

Stage sur L'âne les licols
Buisant'âne Copyright © 2005 - 2018 Droits de reproduction et de diffusion réservés. Mentions légales
Nos partenaires
Web-baco Bastien Girardot Le Bois d'Oingt