Bienvenue sur le nouveau site Buisant'âne !
Spécialités lyonnaises Troduit du terroir
Profitez de l'un de nos séjour Profitez de l'un de nos séjour Profitez de l'un de nos séjour

Vous êtes pressés ? Consultez vite notre Plaquette !

Dernière mise à jour du site : Vendredi 23 juin 2017


PRODUITS DU TERROIR

Produit du terroir. Spécialités lyonnaises, beaujolaise

Entre autres merveilles, la région du Pays Beaujolais offre comme l'ensemble du département du Rhône,
d' excellentes spécialités culinaires et gustatives, à commencer bien entendu par le vin Du cru, LE BEAUJOLAIS.
Voir Le Beaujolais

Il est bon de souligner par ailleurs:

La pêche de vigne:

La pêche de vigne se caractérise par la couleur rouge-violacée de sa chair et de sa peau. Elle est produite principalement sur les coteaux du lyonnais et dans la vallée du Rhône. La saison de la pêche de vigne est courte, elle s'étale sur trois mois. Originaire du Proche Orient, la pêche de vigne est devenue une typicité des coteaux du lyonnais depuis quelques siècles. L'appellation pêche de vigne a une histoire : A l'origine, le vigneron plantait un noyau de pêche à côté du cep ; le pêcher beaucoup plus fragile donnait le témoin aux maladies de la vigne comme l'oïdium. Le fruit actuel n'a plus rien à voir avec son ancêtre, il fait maintenant l'objet de sélections en pépinières ou chez les producteurs afin de proposer des fruits de gros calibre et homogènes : des produits d'exception.

Spécialités lyonnaises. Les salaisons lyonnaises:

La réputation de la cuisine lyonnaise n'est plus à faire et, cela va sans dire, sa charcuterie. Parmi les traditions culinaires de la région il faut citer la cochonnaille et la cervelle des canuts, les grattons, le tablier de sapeur, le gras-double, petit salé, boudin, andouillette, caillette, sabodet, gateau de foie de volaille, Jésus de Lyon, Cervelas pistaché ou encore Rosette de Lyon. Saucisson chaud à la beaujolaise. Cuisine des Gones !

La viande charolaise:

Cette race, originaire de Saône et Loire où elle était entretenue au XVIIIe siècle, a connu depuis lors une expansion universelle. C'est une des première race bovine allaitante française, implantée dans toutes les régions avec cependant deux grandes zones traditionnelles d'élevage, le nord-est du Massif-Central et la Vendée. Excellente race de boucherie, la charolaise est douée d'un très fort potentiel de croissance, d'une excellente capacité d'ingestion lui permettant de valoriser au mieux les paturâges. Le charolais exprime ses performances dans des conditions d'alimentation très diverses. Sa faculté d'adaptation permet ainsi la valorisation de fourrages grossiers en conditions d'alimentation peu favorables. Ces animaux, d'une remarquable conformation, produisent des carcasses lourdes avec une viande maigre légèrement persillée, recherchée par les bouchers pour son absence de graisse de couverture.

Le Cardon:

C'est du côté de Vaulx-en-Velin, dans les limites du Grand Lyon, que nous conduit ce sujet légumier peu ordinaire. Des maraîchers aux portes des villes, plus ou moins grandes, il y en a partout en France, même au cœur des villes. Mais ceux de Vaulx-en-Velin ont la particularité de s'être battus pour conserver une tradition locale, celle de la culture du cardon, légume d'hiver typique de la région lyonnaise. Qu'est le cardon ? Il s'agit d'une espèce voisine de l'artichaut, dont on trouve plusieurs types. Le blanc, pour l'automne, et le vert, qui possède un bon potentiel de conservation durant l'hiver. C'est aussi un légume à côtes, à ne pas confondre avec la bette à carde. Pour faire savant, Il est en tous les cas question, d'une espèce botanique méditerranéenne connue dès l'antiquité et qui voit un regain d'intérêt à la renaissance, puis au XVIIe siècle, grâce à l'attention que lui porte alors l'agronome Olivier de Serres qui désigne, depuis son Ardèche natale, le Lyonnais comme le " vrai pays de la carde ". Le cardon est semé dans la seconde quinzaine de mai, dans une terre de préférence très riche, la bête étant très vorace et appauvrissant facilement les sols les mieux constitués. Le cardon atteint un bon mètre au mois de septembre où, selon sa variété, il est récolté. Il n'est pas pour autant à consommer tel quel. On ne mange que les côtes que l'on aura pris soin de débarrasser du reste de la feuille . On retire encore certaines nervures trop importantes - le cardon possède la réputation tenace d'être un légume très long à préparer - avant de débiter les côtes en morceaux que l'on plonge dans de l'eau bouillante légèrement farinée (pour que ça ne noircisse pas). Pour ce qui est de l'accommodement, certains aiment les cardons crus, en vinaigrette, d'autres les apprécient blanchis et gratinés, ou encore en sauce à la crème… ou encore en gratin à la "moelle " de bœuf (spécial LYON)

LES FROMAGES DU RHONE

Le Charolais:

Fromage à croûte naturelle au lait de vache, il se présente sous la forme d'un cylindre de 5 cm de diamètre et 8 cm de haut pesant 200 g . sa couleur varie du crème au gris bleuté. Certains producteurs le fabriquent uniquement à partir de lait de chèvre comme les boutons de culotte et les séchons. On ne peut pas dater précisément l'origine du Charolais mais l'on sait que sa fabrication était traditionnellement laissée aux bons soins des mères qui la transmettaient à leurs filles. Il acquiert la forme standardisée qu'on lui connaît dans les années 60. A cette époque débute aussi une fabrication en laiterie, néanmoins le Charolais reste un fromage fermier. Il se vend nu sur paillasson et s'affine à la manière lyonnaise, dans des cages à fromages suspendues au nord et à l'ombre ou dans les greniers en hivers.

Arôme de Lyon:

Fromage de type caillé lactique, il est séché et macéré soit dans du vin blanc, soit dans les résidus de raisins pressés. C'est un disque plat de 4,5 cm de diamètre pesant environ 80 g de couleur beige plus ou moins foncé selon les modes de conservation. La fabrication se fait toute l'année il se consomme en fin de repas accompagné d'un vin de la région servi à température ambiante. Les arômes après séchage sont enfermés dans les bacs en bois ou des fûts de chêne. Il macèrent dans du vin blanc ou des rafles de raisin arrosés de vin rouge durant 3 semaines à 1 mois. Souvent les Crémiers les achètent un peu jeunes et terminent l'affinage en fonction des goûts de leur clientèle.

Fromage blanc frais:

Sa forme et sa taille varient selon les laiteries. Il peut être fait de lait de vache ou parfois de chèvre, il contient 80% d'eau et 45% de matière grasse On l'achète pour le transformer ou accompagner des pommes de terres, des salades, ou encore pour le déguster avec de la crème fraîche, salé et poivré. Un mets de Canuts .Dans la région lyonnaise, le fromage blanc frais est parfois vendu transformé en cervelle des canuts. On l'additionne de fines herbes, échalotes et oignons. On trouve des traces de ce plat traditionnel dès 1890 à Lyon, les soyeux en faisaient alors leur déjeuner ou leur goûter.

Rigotte de Condrieu:

Fromage de chèvre à croûte fleurie bleue, c'est un petit cylindre de 6 cm de diamètre et 3 de haut. On dit que la Rigotte serait issue de la rencontre des trois provinces Auvergne-Lyonnais-Dauphiné. Toujours est-il que, dès la fin du XIXe siècle elle est déjà fortement appréciée des Lyonnais et provient surtout de Condrieu. A consommer sans modération avec un vin de Condrieu, un Saint-Joseph ou un Côte Rôtie selon la durée de son affinage, elle est aussi délicieuse servie tiède avec une salade verte.

Saint Félicien:

Cette pâte molle à croûte naturelle fleurie est aujourd'hui préparée à partir de lait de vache. Elle contient 60% de matière grasse, pèse environ 160 g et mesure 8 cm de diamètre pour 2 cm d'épaisseur. Il était une fois, un fromager lyonnais installé sur les pentes de la Croix-Rousse qui judicieusement exploita les fonds de bidons de lait et de pots de crème invendus en fin de journée. Après quelques essais, naquit un fromage crémeux. A ce bébé, il fallait donner un nom et sa boutique donnant sur la place Saint-Félicien, c'est tout naturellement qu'on l'appela du nom de son lieu de création.

Les fromages frais de vache et de chèvre:

Ce sont de petits fromages fabriqués à sa base de lait cru de vache ou de chèvre. Ils sont commercialisés en chaînettes (3 ou 6 pièces) sous le nom de "cabrions". De petit calibre (50 g), ils ont une odeur lactique et un goût acidulé, après affinage leur croûte devient bleue.

Le miel:

Le miel est la denrée produite par les abeilles mellifiques ( qui produit du miel) à partir du nectar des fleurs ou des sécrétions issues des parties vivantes de plantes ou se trouvant sur elles (miellat), qu'elles butinent, transforment, combinent avec des matières spécifiques propres, emmagasinent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche." Par définition, le miel est donc un produit entièrement naturel qui se suffit à lui même et ne contient aucun additif ni conservateur. Le miel peut se conserver plusieurs années en gardant son arôme et ses caractéristiques gustatives d'origine. Nombre d'apiculteurs vous proposent leur production sur tout le département et plus particulièrement en haut beaujolais riche en paysage de sapins.

Pays Beaujolais des Pierres Dorées

Je découvre Le Pays des Pierres Dorées

vigne beaujolaise
RESTAURANT - Bouchon Lyonnais
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Buisant'âne Copyright © 2005 - 2017 Droits de reproduction et de diffusion réservés. Mentions légales
Nos partenaires
Web-baco Bastien Girardot Le Bois d'Oingt